The MEaningful Shift par Havas

Vendredi 29 juin 2018 — Depuis plus de 10 ans, Havas étudie de près le comportement des prosumers. En effet, ils représentent les principaux influenceurs du marché. Au-delà de leur propre impact économique, ils permettent de prédire le comportement de la population mainstream d’ici 6 à 18 mois.

 

Nous entrons dans l’ère de la Meaningful Consumption

Dans ce dernier Prosumer Report, nous explorons une tension grandissante. D’un côté, le shopping est une source de joie et de divertissement pour les Belges. De l’autre, nous savons que notre consommation peut avoir de nombreux impacts négatifs, que ce soit pour la planète, la société ou nous-même : 66% des prosumers belges pensent que le meilleur moyen de sauver la planète est de moins consommer. 40% d’entre eux disent même se sentir coupable à cause de leurs achats.

Dans ce contexte, comment faire pour maximiser notre bonheur et minimiser nos regrets ?

Cela passe par différentes tendances de consommation émergentes qui prennent en compte les défis écologiques et sociétaux de demain.

Le Moi comme facteur de changement
Nous essayons d’incarner le changement que l’on veut voir dans le monde. Cela passe par un ensemble de petits gestes. 80% des prosumers font plus attention à leurs achats et 43% d’entre eux pensent que chacun d’entre nous peut faire la différence.  


Le pouvoir de nos achats
De plus en plus de belges prennent en compte les valeurs des marques. 43% des prosumers essayent d’acheter des marques qui prennent position sur des questions sociétales. 50% d’entre eux font des achats basés sur les valeurs sociétales exprimées par les marques.

Parfois il s’agit autant de donner que de recevoir 
85% des prosumers belges affirment aimer soutenir les producteurs locaux. Parce que cela réduit leur empreinte carbone mais surtout car cela permet de soutenir l’économie locale. En effet 75% d’entre eux voient cela comme un geste patriotique.


Stop à la surconsommation
78% des prosumers belges font un effort pour minimiser leur impact sur la planète et 60% tente de vivre de manière ‘sustainable’. Les marques peuvent aider les consommateurs à faire des meilleurs choix dans ce sens.

 

Perdus dans le choix

62% des prosumers belges se disent submergés par l’offre contre 52% globalement. Qu’il s’agisse d’un trop-plein d’informations ou d’alternatives, les belges peuvent se sentir désemparer lorsqu’il s’agit de prendre une décision. L’accès à une information claire et simplifiée devient donc de plus en plus valorisé.

Conclusions
L’époque de la consommation insouciante touche à son terme.  Les préoccupations des gens à travers le monde ont évolué. Les marques se doivent de se réinventer si elles veulent paraître meaningful pour les consommateurs de demain. Cela passe par une réflexion sur leurs produits, services mais aussi leur communication. Une réflexion axée autour du sens et de la pertinence des marques.  



 



 

Contactez-nous

Barbara Malengreaux

Press Officer

Havas Brussels